mercredi 5 septembre 2018

Lettre de septembre 2018



Lettre aux Amis d’Hurtebise

Nous espérons que chacun a bien profité de ces semaines de repos, détente, ressourcement, émerveillement…
En tous cas, nombreux sont ceux, grands et petits, qui ont passé un moment au monastère pour suivre une retraite, une session ou un temps personnel de ressourcement. La semaine prochaine, les vacances se clôtureront par la retraite de 25 enfants de 6 à 12 ans !
Le 21 septembre, les cloches du monastère sonneront de 18h à 18h15 afin de s’associer à  l’Opération « Ringing the Bells » qui vise à   faire sonner les cloches de l’Europe entière lors de la Journée internationale de la Paix.
Nous vous rappelons ci-dessous la prochaine journée des Amis et vous partageons un beau projet inter-monastères !
Bien amicalement !

Le petit mot de sœur Thérèse-Marie

Bien chers amis,

L’avez-vous su ? Rome (la congrégation pour la vie consacrée) a publié un nouveau document en mai (Cor Orans), pour donner des normes d’application de la constitution apostolique du pape François (Vultum Dei quaerere). Voilà qui invite toutes les communautés monastiques à former des congrégations ou des fédérations. Bref à travailler encore plus ensemble. Voilà une bonne nouvelle. Il y a toujours grande grâce à s’unir, à approfondir la communion.

La communauté d’Hurtebise s’est donc mise en route vers d’autres communautés pour bâtir ensemble une congrégation. Il est trop tôt pour pouvoir vous en donner les grandes lignes. Mais cela bouge ! Cela va nous obliger à revoir nos déclarations (document propre à notre communauté qui adapte la règle de st Benoît à notre temps). Les textes juridiques sont au service de la vie, aussi nous avons pensé bon de commencer par redéfinir ce qui fait notre vie… bel exercice d’écriture communautaire que de rédiger ensemble quelques lignes pour dire un peu la vie bénédictine aujourd’hui à Hurtebise, ce que nous visons… sans toujours l’atteindre ! 😊 😊 

Aussi aujourd’hui, à vous qui êtes Amis de la communauté, nous confions cette esquisse. Vous la trouverez en cette lettre, comme un partage, déposé en votre prière.
Et puis peut-être cela vous donnera-t-il le goût de faire le même exercice, là où ou vous vivez, avec les communautés dont vous êtes membres (famille, travail, communauté ecclésiale…) ? Dis-moi l’ami, que vis-tu ? Que souhaites-tu vivre au fil des jours à travers tes divers engagements ?

Belle fin d’été à vous tous, de tout cœur.

La vie bénédictine au monastère d’Hurtebise, sous la protection de Marie, Notre Dame de l’Assomption

Dans la fidélité au charisme de saint Benoît, à l'écoute des signes des temps, la vie monastique que nous voulons vivre s'enracine avant tout dans l'amour de Dieu, l'attachement à Jésus Christ et la disponibilité à l'Esprit. Notre aventure de foi, le don de nous-mêmes au fil des jours, est une réponse à l'appel du Christ.

Sous la conduite de la Règle de saint Benoît et de l'abbesse, cette vie s'articule sur l'alternance entre la prière et le travail, vécus dans un juste rapport entre solitude et vie fraternelle, et en communion avec toute l'humanité.

L'Office Divin fait de louange et d'intercession, est notre mission d'Église, au nom de l'humanité entière. Avec la prière personnelle, la lectio divina et la formation (permanente et initiale, humaine, intellectuelle et spirituelle), il constitue le terreau de notre vie spirituelle.
Le travail contribue à notre subsistance et à notre équilibre de vie. Il nous permet de vivre en solidarité avec la société de notre temps.

La communauté des sœurs et l'espace concret de la clôture du monastère constituent notre « école du service du Seigneur », notre « atelier de l'art spirituel ».  Dans un esprit de foi et de responsabilité, nous nous engageons, par notre vœu de conversion monastique, à progresser sans cesse sur le chemin de la sainteté, par l'obéissance, l'amour du silence, l'écoute, l'humilité, la joie, la simplicité de vie, la confiance et le service mutuel.

Ouvertes aux grands défis contemporains, nous accordons une attention particulière à l'hospitalité, au respect de la terre, notre « maison commune », et au tissage de liens d'amitié et de solidarité au niveau proche et lointain.
Nous portons spécialement dans la prière la construction d'une Europe spirituelle, d'une Europe des valeurs.

Confié à votre prière 

En septembre s’ouvre à Rome le symposium de la Communion Internationale des Bénédictines. Une occasion de rencontres, de partage, de réflexion. Une occasion de penser la vie bénédictine pour aujourd’hui au niveau mondial. Cette fois, nous concentrerons les partages sur l’hospitalité. Joli thème en ce monde de mobilité, où les migrants frappent à nos portes, où nos monastères voient défiler les hôtes aux quêtes variées. Merci de nous accompagner de votre prière.

Prochaine journée de rencontre des Amis d’Hurtebise : le samedi 29 septembre 2018.

Nous y redécouvrirons les psaumes ; la matinée, sœur Marie-Raphaël nous ouvrira de nouvelles perspectives dans la prière des psaumes comme louange.
L’après-midi, nous aurons le choix entre divers ateliers nous permettant d’aborder la même thématique par le chant, la lectio, la gestuelle, l’écriture ou dans la nature.
Comme d’habitude, chacun apporte quelque chose à mettre en commun pour le repas de midi.
Il est préférable de s’inscrire par un petit message à amishtb@gmail.com.
Dès 9h45 : accueil 
10h : Exposé sur les Psaumes et échange
12h : Eucharistie
14h15 : Ateliers
16h : Petite mise en commun et goûter
16h45 : Vêpres
17h20 : au-revoir !

samedi 7 juillet 2018

Excursion en Lorraine

Notre projet d’excursion en Lorraine a dû être postposé !
En effet, le Centre européen Robert Schuman à Scy-Chazelles affiche "complet " pour ce jour-là !
Ce n'est que partie remise : nous pensons organiser une telle excursion aux sources de l'Europe lors d'une Journée des Amis en 2019.
A suivre !

jeudi 5 juillet 2018

Lettre de juillet 2018


Lettre aux Amis d’Hurtebise

A l’entrée de ces vacances, nous venons vous rejoindre comme d’habitude, avec, cette fois, deux beaux projets de rencontre.
Nous irons en effet en Lorraine le 11 octobre, et nous nous reverrons aussi fin septembre lors de la prochaine journée des Amis.
Profitons de ces deux occasions !
Et que ces mois d’été vous apportent leurs temps de détente et d’émerveillement !
Bien amicalement !

Le petit mot de sœur Thérèse-Marie

Chers Amis,
Voici que s’est achevé au monastère le WE « Marcheurs bibliques ». Un WE où nous tentons ensemble d’approfondir un texte biblique, une figure biblique, en prenant le temps de le méditer aussi lors de marches dans la si belle nature environnante ! Cette année, Abraham était au programme. Une occasion de réfléchir à notre façon d’accueillir et de nous laisser accueillir (cf Gn 18), une occasion de réfléchir au chemin d’Abraham apprenant l’art de la relation juste. Nous l’avons découvert au fil de ses jours, se laissant tantôt emporter par la convoitise ou la peur et brisant ainsi ses relations, tantôt mené par un amour sincère qui donne vie à l’autre, sans le retenir pour soi.
Voici le temps de vacances, temps de surcroît de labeur pour les uns, temps de loisir pour d’autres. Et si nous prenions le temps d’y revisiter nos relations, familiales ou amicales, professionnelles ou de voisinage, proches ou lointaines. Si nous prenions le temps de revisiter notre relation à Dieu. Nous demander ce que c’est finalement d’être chrétien, et, en fonction de la réponse que nous donnons, se demander comment nous allons tisser notre vie en chrétiens.
A vous tous et toutes, nous souhaitons un excellent été, peut-être nous offrira-t-il la joie d’un revoir !
Avec vous, sous le soleil de Dieu
De tout cœur.


Une journée d’excursion proposée aux Amis d’Hurtebise : le jeudi 11 octobre 2018

Direction la Moselle… en autocar !
En matinée, nous irons à Vergaville.
Là se trouvait l’abbaye bénédictine qui fonda celle d’Oriocourt, d’où sont venues sœur Jean-Baptiste et sœur Marie-Christine.
Ce jour-là, l’évêque de Metz y bénira le caveau où  reposeront les sœurs qui étaient dans le cimetière de l’abbaye d’Oriocourt. La communauté d’Hurtebise, ainsi que les Amis du monastère ont à cœur de s’unir à cette démarche par leur présence.

L’après-midi, nous visiterons le Centre européen Robert Schuman à Scy-Chazelles.

Voilà qui pourra mieux ancrer notre souhait de « Ré-enchanter l’Europe »
Une journée pleine d’amitié à laquelle vous êtes chaleureusement attendus.
             
Chacun apportera son pique-nique.
Le départ du monastère est fixé à 7h30 et le retour vers 20h30.
Le coût de la journée est estimé à 30 € 
(il sera ajusté en fonction du nombre de participants)

Afin de pouvoir réserver le car,  l’inscription est souhaitée dès que possible et en principe avant le 1 août à amishtb@gmail.com.

Indiquer :
-          nom, prénom, adresse, numéro gsm
-          souhait de souper et loger au monastère le soir du 10 et/ou le soir du 11 octobre
(le logement sera confirmé en fonction de la disponibilité)


Prochaine journée de rencontre des Amis d’Hurtebise : le samedi 29 septembre 2018.

Nous y redécouvrirons les psaumes ; la matinée, sœur Marie-Raphaël nous ouvrira de nouvelles perspectives dans la prière des psaumes comme louange.
L’après-midi, nous aurons le choix entre divers ateliers nous permettant d’aborder la même thématique par le chant, la lectio, la gestuelle, l’écriture ou dans la nature.
Comme d’habitude, chacun apporte quelque chose à mettre en commun pour le repas de midi.
Il est préférable de s’inscrire par un petit message à amishtb@gmail.com.

La matinée : - dès 9h45 : accueil
- 10h : Exposé sur les Psaumes et échange
- 12h : Eucharistie

L’après-midi : - 14h15 : Ateliers                                                   
 -  16h : Petite mise en commun et goûter
                    - 16h45 : Vêpres
                    - 17h20 : au-revoir !



dimanche 4 mars 2018

Lettre de mars 2018


Lettre aux Amis d’Hurtebise

A mi-chemin de notre route vers Pâques, alors que le monastère est paré de neige qui scintille sous le soleil, nous guettons les premiers signes du renouveau.

Des centaines de grues, remontant en formation vers le nord, nous ont survolés aujourd’hui et, sous nos pieds, ce sont les perce-neige qui transmettent, plus discrètement, le même message.

Nous aussi, chacun et chacune à notre façon, témoignons de notre foi en une création nouvelle à laquelle nous avons part : la Vie nous est donnée en surabondance.

« Sois heureux un instant. Cet instant, c'est ta vie »
Omar Khayyâm

Le petit mot de sœur Thérèse-Marie

Chers amis,

 Ce début d’année a été marqué par la mort de deux de nos sœurs. Bientôt nous allons célébrer Pâques, la victoire de notre Dieu sur le mal, sur la mort. Voilà qui prend une couleur bien particulière au vu de ces événements communautaires forts.

En accompagnant nos sœurs jusqu’au seuil, infranchissable ensemble, que vivons-nous ? Quelle lumière nous est donnée ? Ne touchons-nous pas du cœur - plutôt que du doigt - à cette réalité qui nous attend. Et la mort de nos sœurs, ne nous trace-t-elle pas le chemin de carême qui nous donnera de vivre la Pâque.

Nous avons vu nos sœurs accepter le chemin de dépouillement, le tout quitter avec sérénité et confiance. De jour en jour elles ont consenti à la perte d’autonomie, à la perte de santé, à la réduction de leur horizon à celui d’une chambre d’infirmerie. Alors qu’en apparence, elles allaient de dépouillement en dépouillement, de détachement en détachement, nous les avons vues s’épanouir toujours davantage, se perdre en reconnaissance, n’être plus que sourire et immense désir. Ainsi, en ce chemin qui mène à la mort, renoncement suprême, consentement à ne plus avoir maîtrise sur rien, abandon de soi entre les mains de notre Dieu, nous avons perçu en elles, avec elles, la puissance de résurrection déjà en travail. La grâce du dépouillement, le creusement intérieur, est devenu peu à peu désir, espace, disposition intérieure, pour recevoir la vie nouvelle et éternelle, pour entrer dans la vie du Ressuscité, y communier pleinement.

Quelle est cette vie ressuscitée à laquelle elles ont maintenant part ? Nous n’en savons pas grand-chose, nous devinons qu’il s’agit là d’un saut qualitatif vers une vie nouvelle, continuité de la personne, épanouissement de son être profond dans de nouvelles dimensions.

Ce carême nous est offert pour marcher ainsi, dans le creusement de notre être, pour devenir « capacité » d’accueil de la Vie.

Heureux chemin de carême pascal, et déjà belle fête de Pâques à vous tous et toutes.


La journée de rencontre des Amis d’Hurtebise du samedi 3 février 2018

sur le thème : ‘Ré-enchanter l’Europe’.


Merci à Danièle pour son compte-rendu :
La journée a débuté par un tour de salle où chacun s’est exprimé sur la question : qu’est-ce que l’Europe pour vous ?
Quelques réponses : la paix, la diversité culturelle, la même monnaie… Nous avons des responsabilités: nous élisons nos dirigeants donc attention aux prochaines élections !
Nous avons notre culture, différente de l’Amérique ou de l’Afrique ; nous avons quelque chose d’européen à apporter... Nous participons à une nouvelle relance,…

Alain a alors tracé de “mains de maître” un bref historique de l’Europe.

Ensuite, Raymond nous a livré son “ressenti” sur le sujet : « Comment mettre mes pas dans les pas de Jésus pour vivre la réalité du Royaume de Dieu, dans l'Europe, aujourd'hui ? »

C’était magnifique! En voici un extrait :

« Une des questions qu’il est bon de se poser est : « Que ferait Jésus s’il était là ?  Que nous dit l’Évangile dans telle situation ?  Que nous demande l’Église de vivre ?  Il y a toujours des références pour sortir un peu de la subjectivité de notre conscience ou de notre analyse. C’est très important de reconnaître ce regard que Dieu nous donne pour affronter une autre vie.  Ça demande un effort bien sûr… mais ça permet de faire voler en éclat nos bonnes excuses. »  Résumé en ligne.

L’heure de la messe est arrivée très vite.

A 14 h 15, c’était au tour de Danielle et Pierre de parler de l’écologie. Ils ont fait référence à la lettre du Pape François et à Laudato si.  C’est impossible de vivre sans la nature, sans la biodiversité. (L’Europe et l’Amérique du nord sont les plus gros pollueurs).

De différents calculs, une mesure est établie : “l’hectare global” (calculé sur base des ressources et des déchets : dérivés soufrés, azote, déchets radioactifs...) La part du gâteau pour chacun est de 2,2 hectares productifs disponibles, or, depuis les années 80, on puise trop. En 2007, on en était à plus de 4 ha par personne. Un test (un questionnaire sur nos habitudes de consommations alimentaires, électriques, voiture, eau, papier...) nous a été remis. Le résultat est effrayant, presque tous nous dépassons largement les 2,2 ha.

Après les conclusions et « notre » chant “Ecoute la voix du Seigneur”, les cloches sonnaient pour les Vêpres.

«Ô Dieu des pauvres, aide-nous à secourir les abandonnés et les oubliés de cette terre... Guéris nos vies pour que nous soyons des protecteurs du monde et non des prédateurs, pour que nous semions la beauté et non la pollution ni la destruction » (extrait de la prière apportée par Pierre et Danielle)

 Pour poursuivre notre cheminement, voici d’autres rendez-vous :
- « L’Europe, un projet spirituel ? » journée du 26 avril 2018 de 9h30 à 16h30 : conférences de Herman Van ROMPUY et du Père Martin MAIER
- chaque 3ème vendredi du mois : vêpres célébrées pour l’Europe 

 Vous pouvez déjà noter la prochaine Journée des Amis :
le samedi 29 septembre 2018.

samedi 23 décembre 2017

Lettre de décembre 2017



Lettre aux Amis d’Hurtebise
A quelques jours de Noël, nous venons partager avec vous la joie et l’émerveillement de la Vie qui s’offre à nous dans la fragilité.
             « Voici, je me tiens à la porte et je frappe. »[1]
                         Sommes-nous prêts à accueillir ‘Le Tout-Petit’ ? 
                                      Avec Lui, « Vivre est apparu »[2]


« Christ serait-il né mille fois à Bethléem,
s’il ne naît pas dans notre cœur c’est en vain qu’il est né »[3]

 Bien amicalement !

 Le petit mot de sœur Thérèse-Marie
Chers amis,
 Voici Noël ! Nous vous le souhaitons heureux, chaleureux.
Peut-être attendez-vous que je vous parle de ce que dit st Benoît au sujet de la venue du Seigneur. En fait, la fête de Noël fut ajoutée au calendrier liturgique romain après la mort de st Benoît. Et donc, il n’y a aucun chapitre qui parle de Noël, ou de l’Avent, ni de la crèche ou du sapin.
Mais il me semble, en respectant l’esprit de st Benoît, qu’on pourrait réécrire le chapitre 52 qui concerne l’oratoire du monastère, de manière à ce qu’il nous parle de la crèche : je vous laisse juger.

De la crèche au monastère :

Le cœur du moine sera préparé tel une crèche pour accueillir son Seigneur. La crèche sera ce qu’indique son nom : on n’y fera, on n’y mettra rien qui n’ait rapport à sa destination. La venue du Christ étant accomplie, tous l’accueilleront dans un silence profond, et que la Gloire de Dieu les emplisse. Ainsi un frère qui voudrait prier en son coeur ne sera pas empêché par l’indiscrétion d’autrui. D’ailleurs si en d’autres temps, un frère veut prier seul, qu’il rejoigne au plus intime le Seigneur qui est descendu en lui, qu’il ferme les yeux, qu’il entre simplement en son cœur, et qu’il fasse de tous ses découragements, de toutes ses fautes, de toutes ses tentations de culpabilité, de la paille pour orner sa crèche, et qu’il prie, non à voix haute, mais avec tressaillements de joie, et attention du cœur.
 
« Ah si ton cœur pouvait devenir crèche, Dieu une fois encore se ferait petit enfant »[4]
Je vous souhaite d’accueillir en la crèche de votre cœur, le Seigneur, qui se fait tout petit, pour recevoir votre amour et vous offrir son salut. Joyeux Noël à tous et à chacun.

 Nouvelles de la communauté :
 
Vous avez appris l’aventure lancée avec la fermeture de l’abbaye d’Oriocourt, et l’arrivée des sœurs Jeanne d’Arc, Jean-Baptiste et Marie-Christine parmi nous. Sœur Marie-Maur, soeur Myriam et soeur Marie sont elles aussi devenues membres de notre communauté tout en résidant à l’abbaye de Faremoutiers, monastère médicalisé aux portes de Paris. Avec nos nouvelles sœurs, nous avons reçu la mission de prier pour l’Europe, et de faire connaître le Serviteur de Dieu Robert Schuman.

Avec Saint Benoît, patron de l’Europe, comment répondre à cet appel ?
Comment pouvons-nous, ensemble, être, au cœur de l’Europe, ferment de communion ?
Cette mission nous vous proposons de la porter avec nous. Aussi la première journée des amis de 2018, aura pour thème « Ré-enchanter l’Europe » :
 
 
Prochaine journée de rencontre des Amis d’Hurtebise sur le thème :
Ré-enchanter l’Europe

Vous êtes tous attendus au monastère le samedi 3 février 2018 de 10h à 17h30.
On propose que chacun apporte quelque chose à mettre en commun pour le repas de midi.
Il est préférable de s’inscrire par un petit message à amishtb@gmail.com.

 La matinée :
- dès 9h45 : accueil
- 10h : L’Europe et moi : mon implication ?
           L’Union Européenne, qu’est-ce que cela me suggère aujourd’hui?
- Bref exposé de l’histoire de l’Union Européenne
- Comment mettre mes pas dans les pas de Jésus pour vivre le Royaume de Dieu en Europe d’aujourd’hui : témoignage
- Eucharistie

L’après-midi :
- 14h30 : Mon comportement écologique dans l’Europe.                                                    
- 15h45 : L’Europe est encore à construire dans sa dimension spirituelle.                
                            Comment tisser ensemble cette nouvelle Europe ?
                            Saint Benoît, un des patrons de l’Europe depuis 1964.
« Notre » chant : « Écoute la voix du Seigneur » !
- 16h45 : Vêpres
- 17h20 : Envoi

 

Pour poursuivre notre cheminement, voici d’autres rendez-vous :

- « L’Europe, un projet spirituel ? » journée du 26 avril 2018 de 9h30 à 16h30 : conférences de Herman Van ROMPUY et du Père Martin MAIER (s.j.) 

- chaque 3ème vendredi du mois : vêpres célébrées pour l’Europe 

 Vous pouvez déjà noter la prochaine Journée des Amis : le samedi 29 septembre 2018.

« La solidarité, reflet du destin partagé, est au cœur de la construction européenne depuis l’origine » (extrait de « une Europe des valeurs » éd. COMECE ; vêpres pour l’Europe du 15 décembre 2017)



[1]                      Ap 3,20
[2]                      1 Jn 1,2 ; traduction de Jean GROSJEAN pour « La vie s’est manifestée »(BJ)
[3]                      Citation d’Angelus SILESIUS, mystique allemand du 17ème siècle
[4]                      Tiens, Saint Benoît cite Angelus Silesius ! 😊 😊 😊

dimanche 29 octobre 2017

Tu aimeras

Bonjour à tous et toutes
Aujourd'hui les lectures nous invitent :
Tu aimeras ton Dieu, de tout ton cœur,
tu aimeras ton frère comme toi-même. 
 Laissons cet appel résonner en nous, qu'il prenne racine, qu'il prenne corps.

Qui donc est ce Dieu qui nous demande d'envelopper d'un même amour l'humanité et Lui ?

Il nous invite à poser sur le prochain le regard que nous voudrions poser sur Lui. 

Qui donc est ce Dieu qui n'est qu'amour ?

Beau dimanche à chacun, à la rencontre de ce Dieu ! à la rencontre de nos frères et sœurs !

dimanche 22 octobre 2017

Ensemble

Vous l'avez vu sur le site du monastère,
Après plusieurs mois d'échange, d'entraide entre nos deux communautés: Oriocourt et Hurtebise, nous sommes maintenant ensemble à Hurtebise.
Une nouvelle étape commence.
Nous la confions à votre prière: que notre communion soit signe du Royaume.

Aujourd'hui dans l'évangile, Jésus interroge: quelle effigie portons-nous? tous et toutes nous avons été créé à l'image et à la ressemblance de Dieu. Il s'agit de rendre à Dieu ce qui est à Dieu. Toute communauté est appelée à être image du Dieu Trinité. Ainsi en est-il de la famille chrétienne, de la communauté paroissiale, de la communauté religieuse. Ainsi en est-il de la grande communion que nous formons ensemble, tous et toutes amis d'Hurtebise, et par là amis du Seigneur.
Aujourd'hui Jésus nous invite à être ensemble signe du Royaume. Que nos gestes, nos paroles, nos pensées soient gestes, paroles, pensées de communion

Beau dimanche à vous tous